Interdiction ministérielle des déménagements pendant confinement

Dernière mise à jour le 16 avril 2021

Le premier confinement et les suivants ont le mérite d'être bien différents en terme de dispositions gouvernementales et d'autorisations. Fort heureusement, le gouvernement a reconnu, suite au premier confinement, la nécessité de pouvoir déménager et a maintenu pour les suivants confinements ce droit fondamental.

Demandez votre devis déménagement pendant le confinement,
gratuitement et sans engagement.

L'interdiction des déménagements lors du premier confinement

Lors du premier confinement, un courrier fixant le principe de l'interdiction jusqu’à nouvel ordre de l'activité de déménagement à Thierry Legros, Président de la Chambre syndicale du déménagement (CSD) et à Mr Christophe Dicostanzo, Président du Conseil de métier déménagement avait été envoyé par le ministre chargé de la Ville et du Logement.

Ce courrier, déterminait les déménagements autorisé pendant la première période de confinement.
Les seuls déménagements acceptés en "exception" sont "d’urgences sanitaires, sociales ou de péril. Les déménagements indispensables d’entreprises, et de déménagements qui pourraient être rendues nécessaires dans le cadre de l’organisation des soins face à l’épidémie."

Le principe général qui avait été retenu est donc bien celui du report des déménagements jusqu’à nouvel ordre.

Après le déconfinement du 11 mai 2020, les déménagements avaient été autorisés à nouveau. Le marché de l'immobilier avait d'ailleurs été submergé de demandes après ce premier confinement.

Ces interdictions ont progressivement été allégées, pour ne devenir aujourd'hui qu'un mauvais souvenir.
En effet, si les mesures gouvernementales sont strictes pour le quotidien, elles sont fortement allégées en ce qui concernent le déménagement. L'importance du droit de déménager est donc désormais parfaitement reconnu par le gouvernement.

Des professionnels du déménagement inquiets

Les professionnels du déménagement ont fait face à de nombreuses difficultés.
Lors de la première période de confinement, dès le 17 mars 2020, Thierry Gros, président de la Chambre syndicale du déménagement (CSD) avait déjà recommandé aux déménageurs de ne pas exposer leurs salariés aux risques sanitaires et de cesser leur activité pendant toute la durée du confinement.

Une grande partie de la profession avait déjà arrêté son activité. Mais les directives du gouvernement restaient jusqu'à cette date, floues voir parfois contradictoires.

Le second confinement n'avait en revanche pas interdit les déménageurs de travailler. Le respect des horaires de couvre-feu était cependant préférable. En cas d'impossibilité, l'attestation de déplacement dérogatoire prévoyait ce motif impérieux.

Au cours du second confinement, on avait également vu une progression. Les déménagements par particuliers ont également été autorisés. Plus contraignants cependant, car le nombre de personnes rassemblées ne doit pas excéder 6, y compris les membres du foyer. Les gestes barrière peuvent ainsi être plus facilement respectés.

Nous vous recommandons d’anticiper l’organisation de votre déménagement sur les mois à venir en demandant dès à présent vos devis déménagement, car il est aujourd'hui impossible de prévoir les dispositions prochainement prises par le gouvernement à propos de l'autorisation ou non des déménagements, en particulier par vous-même. Choisir un déménageur est une sécurité car le gouvernement n'a pas interdit le travail de cette profession depuis 2020, malgré la fermeture des commerces non essentiels.

Recevez gratuitement et sans engagement plusieurs devis de déménagement.
Il ne vous restera plus qu'à comparer !

Votre devis déménagement en 2 minutes
Economisez jusqu'à -65% !
vente privée box internet -55% vente privée box internet -55%