Je déménage

* Ces deux champs sont requis

Besoin d'aide ?

Un conseiller vous accompagne dans vos démarches

Ecrit par Gilles Garidel

Sommaire

jours congé déménagementLes études montrent que le déménagement est un moment de vie stressant. C’est d’autant plus vrai si l'on ne peut pas être présent le jour J. C’est pour cette raison que de nombreux salariés souhaitent prendre un jour de congé pour leur déménagement. Ce congé n’est pas prévu par le Code du Travail, et son attribution dépend de chaque entreprise. En effet, il faut se reporter à la convention collective, à un accord d’entreprise, ou même à un usage instauré dans la société pour avoir des jours de congé pour déménagement.

Que dit la convention collective ?

Si le bénéfice d’un ou plusieurs jours de congé à l’occasion d’un déménagement est inscrit dans la convention collective, il n’y a pas de problème. L’employeur est tenu de respecter à la lettre la convention. Donc lorsque vous déménagez, il faut bien lire la convention collective.

Quel que soit le droit qu’elle vous accorde, soyez respectueux de la bonne marche de l’entreprise. Dans la mesure où vous avez forcément prévu longtemps à l’avance votre déménagement, ne « posez » pas vos congés, en général une journée, au dernier moment. Cette remarque est également valable si vous prenez un jour sur vos congés payés ou sans solde.

Un accord d’entreprise fixe les congés pour déménagement

Ce cas est identique au précédent. L’accord d’entreprise fixant la durée du congé de déménagement s’applique. Parfois, notamment dans les petites entreprises, il n’y a pas d’accord formalisé autorisant un jour de congé pour déménager, mais l’usage et l’habitude veulent que la direction en accorde.

Peut-être l’acceptation est-elle liée à une clause précise, par exemple une mutation, un changement d’horaire avec astreinte imposant de se rapprocher du siège, etc.

Si vous déménagez pour une telle raison, et même si l’usage interne à l’entreprise ne le prévoit pas, vous pouvez solliciter un jour de congé, puisque votre déménagement est lié à votre emploi. Ce genre de requête doit être abordée dès la négociation sur votre mutation ou changement de contrat de travail.

Aucun jour de congé n’est prévu pour déménager

C’est le cas le plus fréquent pour les salariés du privé. Bien sûr, il est toujours possible d'organiser le déménagement le week-end, mais ce n'est pas toujours pratique, et le tarif est bien plus cher.

Si le déménagement est lié à une mutation professionnelle, négociez votre congé pour déménagement en même temps que votre mutation. Le coût pour l’entreprise n’est pas prohibitif, et en vous épargnant un surcroit de fatigue et des contrariétés, elle s’assure que son collaborateur sera en pleine forme dans son nouveau poste… et plein de bonnes intentions.

Si votre changement de domicile n’est en rien dû à votre emploi, acceptez le fait de prendre une journée. Si vous bénéficiez de RTT, de jours de récupération, ils seront utiles pour déménager tranquillement.

L’erreur à ne surtout pas faire !

Il arrive que des salariés non sédentaires, par exemple des commerciaux ou techniciens détachés à l’extérieur, fassent tout au long de la journée du déménagement des « pauses » à leur ancien ou nouveau domicile, pour veiller à ce que tout se passe bien. D’autres s’accordent de finir plus tôt, sans prévenir l’entreprise. Hormis le fait que c’est illégal, cela peut-être également dangereux.

Imaginez ce qui se passerait si vous vous blessiez en portant un meuble, si vous causiez des dégâts dans l’immeuble, sans parler du risque qu’il y aurait à conduire un fourgon ! Bannissez cette solution à tout prix, justement parce qu’elle peut coûter vraiment très cher.